Les études en Turquie en 6 questions importantes

Mis à jour : 2 oct. 2020


1- Quel sont les diplômes universitaires en Turquie

  • Associate’s Degrees/On Lisans Diplomasi en 2 ans,

  • Bachelor/Lisans Diplomasi en 4 ans,

  • Master/Yuksek Lisans Derecesi généralement en 2 ans,

  • Phd (Doctorat) en 2 à 5 ans.

2- Comment sont organisés les études en Turquie ? L’enseignement supérieur est administré en Turquie par le Conseil de l’enseignement supérieur (YOK). L’enseignement supérieur comprend des établissements supérieurs professionnels/Meslek Yuksek Okullari, des Universités d’État (Devlet Universiteleri – 104 établissements) et des Universités privées (une soixantaine, nombre en constante augmentation). 3- Comment sont structurés les établissements supérieurs professionnels (Vocational schools)? On les trouve aussi bien au sein des Universités publiques que privées. Les études y durent en général juste 2 ans. 4- Que peut-on dire des Universités d’État en Turquie ? Elles sont les principales institutions d’enseignement supérieur et sont composées de plusieurs entités : des facultés, des écoles “graduate”, des écoles d’enseignement supérieur, des conservatoires, des écoles professionnelles en 2 ans et des centres de recherche et de travail appliqués. – Une école “graduate” concerne les études post “Bachelor”, la recherche scientifique et les études appliquées. – Une école d’enseignement supérieur a une vocation spécifique (par exemple l’École de langues étrangères de l’Université d’Istanbul). Dans les Universités d’État on peut trouver quelques cursus enseignés en français, allemand ou anglais. 5- Parlez nous de l'organisation des Universités privées Elles sont sous la supervision et le contrôle de l’État et offrent les mêmes caractéristiques que les Universités publiques. Elles sont très actives dans la recherche et ouvertes à l’international. Elles tentent ainsi d’être à la pointe de l’éducation turque et d’attirer et de former les étudiants les plus brillants. Elles sont aussi appelées Foundation universities. NB: La Turquie a signé la convention de Bologne et a adopté le Cadre européen d’enseignement supérieur : cursus organisés en semestres et en trois grades, validés par des crédits ECTS, délivrance de suppléments au diplôme. Les Universités turques participent aussi depuis quelques années, au programme Erasmus +. Les études de médecine durent 6 ans et celles d’odontologie, de médecine vétérinaire et d’architecture 5 ans. Depuis de nombreuses années, les demandes d’admission dans l’enseignement supérieur croissent rapidement  mais les offres de places n’augmentent pas aussi vite. Les Universités turques accueillent plus de 10% d’étudiants internationaux.

6- Peut-on étudier en Français en Turquie ?

Les universités offrons des formations en Français sont: – Université Galatasaray à Istanbul : c’est une Université publique francophone de grande renommée, créée dans le cadre d’un accord intergouvernemental franco-turc. Elle propose des cursus « Lisans » en 4 ans et Master en français et turc (quelques programmes en anglais), dans les filières Communication, Droit, Ingénierie et technologie, Sciences économiques et administratives, Sciences et lettres. – Université de Marmara à Istanbul, Faculté de sciences politiques et administratives, Département d’administration publique, créé sur le modèle des Instituts d’Études Politiques français, en français et turc. – Université Yeditepe à Istanbul : le Département des sciences politiques et relations internationales est francophone. – Université Dokuz Eylül/Université du 9 septembre d’Izmir, filière Gestion du tourisme : cursus en turc, français, anglais. – Université de Bilkent à Ankara, École supérieure de langues étrangères appliquées, cursus en français, anglais et turc. – Université Akdeniz à Antalya : elle propose certains cours en français en sciences politiques. – L’Institut français d’études anatoliennes à Istanbul accueille des jeunes chercheurs français et européens travaillant sur la Turquie et assure la collaboration avec la recherche locale.



39 vues1 commentaire